Vivre Ensemble

Rapport annuel 2018

Découvrir

Le mot de la secrétaire générale et du président

Oui, la dignité, nous y avons droit !

Ce rapport des activités réalisées en 2018 par Vivre Ensemble nous permet de faire le point sur notre première année en tant que secrétaire générale et président. Sentiments de fierté et de gratitude se mêlent, à l’égard des nombreuses personnes qui se sont impliquées à rendre cette année plus juste et solidaire : merci, entre autres, aux 350 volontaires ainsi qu’aux membres de nos Conseil d’administration et Assemblée générale nouvellement élus. Merci aussi aux donatrices et donateurs, participants et participantes à nos activités : vous avez rendu notre action possible, vous avez donné du souffle à notre mission.

L’actualité politique et sociale, belge et européenne nous le montre chaque jour : les droits humains ne sont pas acquis. Leur insoutenable et perpétuelle remise en question a un impact sur le quotidien de nos concitoyens. Le profond mal-être exprimé par celles et ceux qui vivent dans des conditions matérielles difficiles et la large mobilisation sociale pour la sauvegarde de notre planète ne sont pas à opposer... leurs cris sont une interpellation sur l’état de nos sociétés.

L’auteur belge Armel Job, qui écrit si bien sur le vécu et les émotions des êtres, faisait ainsi écho à notre campagne d’Avent : « Oui, la dignité, nous y avons droit, mais nous avons aussi le devoir de la construire et de la maintenir de toutes nos forces si elle vient à être menacée. »

C’est ce que nous nous efforçons de faire chaque jour, par le biais du soutien à des associations qui luttent contre la pauvreté (en 2018, nous avons soutenu 94 projets pour plus de 315.000 euros) mais aussi à travers un travail de sensibilisation et de mobilisation mené dans les paroisses et auprès d’un large public. Ainsi, les quatre représentations et débats autour de la pièce « Combat de pauvres » en collaboration avec la Compagnie Art & Tça a rassemblé près de 800 personnes, preuve que nos concitoyens sont en recherche de lieux où vivre la solidarité. Loin de rester isolé, ce travail se traduit en des revendications politiques ambi- tieuses au sein par exemple de nos « assemblées associatives » (qui réunissent, dans chaque région, les membres des associations que nous soutenons) ou du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté dont nous faisons partie. L’occasion d’interpeller nos politiques : en 2018, nous fêtions les 70 ans de la Déclaration universelle des Droits humains... l’occasion de célébrer, bien sûr, mais aussi de se mettre en marche pour que ce texte devienne réalité.

Portrait d'Axelle Fischer
Axelle Fischer

Secrétaire générale

Portrait de Christian Valenduc
Christian Valenduc

Président

Jean-Paul Chaballe a assuré la direction de Vivre Ensemble jusqu’en 2017. Nous lui exprimons ici toute notre gratitude pour ses nombreuses années d’engagement au sein de Vivre Ensemble, d’abord au Brabant wallon, puis à Liège et enfin au siège, à Bruxelles. Isabelle Franck a repris le flambeau.

Action Vivre Ensemble

soutient des associations de lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

Vivre Ensemble Éducation

mène des campagnes de sensibilisation aux causes de la pauvreté.

Vivre Ensemble Éducation et Action Vivre Ensemble travaillent de concert pour combattre la pauvreté.

Vivre Ensemble

Cette appellation recouvre le travail conjoint des deux associations.

Programme de lutte contre la pauvreté

En Wallonie et à Bruxelles

Assemblée associative autour d'une table

Encourager les personnes précarisées à se mettre debout, à relever la tête, à retrouver espoir et dignité, telle est la motivation de toutes les associations de lutte contre la pauvreté et l’exclusion que soutient Action Vivre Ensemble.

Le soutien aux associations

90 projets locaux 301.639 €
3 projets triennaux 12.011 €
1 projet enfance 1.500 €
Chèques-consultance 3.500 €
Frais de personnel et autres frais 119.904 €
Total 438.554 €
aperçu chiffres metionnés ce dessous en camebert

L'éducation permanente/sensibilisation

Lutter contre la pauvreté, c’est aussi essayer, ensemble, de mieux se rendre compte de ce qu’elle implique au quotidien dans la vie de celles et ceux qui la subissent, de comprendre les mécanismes qui la provoquent pour mieux mobiliser notre pouvoir - notre puissance d’agir - de citoyen.ne.s. C’est le but de l’éducation permanente et c’est la mission principale de Vivre Ensemble Éducation.
Portrait homme à la barbe grise, souriant
photo : Frank Toussaint

Le soutien aux associations

Accueil pour personnes sans abri ou pour femmes victimes de violences, accompagnement de migrants,formation de jeunes en décrochage scolaire, maisons de quartier... Les projets mis en œuvre par lesassociations soutenues par Action Vivre Ensemble apportent des réponses très concrètes pour remettredebout des femmes, des hommes, des enfants, des jeunes, des familles et leur permettre de reprendrepied dans leur propre vie et dans la société. Pour les nombreuses personnes qui frappent aux portes deces associations, il s'agit souvent du dernier filet de solidarité, du dernier recours. L'appui au travail desassociations en est d'autant plus important.

Coups de projecteur

post-image

Génération Espoir

Brabant wallon

L’asbl Génération Espoir favorise l’intégration des personnes d’origine étrangère dans la société belge et veut rendre possible le vivre ensemble et l’échange entre personnes de cultures différentes.

post-image

Rolling Douche

Bruxelles

À Bruxelles, une trentaine de volontaires battent le pavé trois fois par semaine avec le motorhome de l’asbl Rolling Douche pour permettre aux personnes sans abri de se laver gratuitement et de se changer à l’abri des regards et dans des conditions qui leur rendent leur dignité.

post-image

La Maison Ouverte

dans le Hainaut

La Maison Ouverte est une structure d’accueil de jour qui s’adresse aux enfants de 0 à 3 ans (une quinzaine d’enfants chaque jour) et à leurs parents.

post-image

Amon nos Hôtes

à Liège

Amon nos Hôtes, c’est une cafétéria sociale qui accueille chaque soir des dizaines de personnes en situation de grande précarité : isolées, souvent mal logées, résidant en maisons d’accueil, fréquentant les abris de nuit ou vivant dans la rue.

post-image

Soleil du Cœur

au Luxembourg

Soleil du Cœur est une maison d’accueil qui accompagne des hommes adultes en difficulté.

Autres projets

Trois projets autres ont bénéficié d’un soutien de la part d'Action Vivre Ensemble.

  1. Le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté : l’ADN de ce réseau, c’est la participation citoyenne et la prise de parole des personnes en situation de pauvreté. Le soutien d'Action Vivre Ensemble facilite la participation des membres aux activités du réseau (groupes de travail, assemblées générales, manifestations, actions médiatiques, etc.) en couvrant leurs frais de transport et de nourriture.
  2. La Plateforme citoyenne d’aide aux réfugiés : depuis 2017, des dizaines de volontaires et des milliers de citoyens organisent la solidarité autour des migrants qui arrivent, à Bruxelles, au Parc Maximilien et que le gouvernement sortant a refusé de prendre en charge. La somme versée par Action Vivre Ensemble aide au financement des repas servis chaque jour aux quelque 250 personnes hébergées à « La Porte d’Ulysse », à Haren.
  3. BePax : BePax sensibilise les citoyens et les décideurs aux enjeux du racisme, des discriminations et de l’importation des conflits dans une perspective de paix, de justice et de réconciliation.

94 associations soutenues

J’ai du mal à réaliser ce qui m’arrive. Quand on se rappelle dans quelle galère j’ai été. Vous me disiez chaque fois que je pouvais y arriver, mais je ne l’entendais pas au début. Merci d’avoir cru en moi.

Les personnes sans abri ne sont pas moins nombreuses l’été. Hors hiver, elles continuent à vivre dehors, mais plus personne n’en parle.

Chèques-consultance

À qui s’adresser pour obtenir des crédits ou des subsides ? Comment organiser une formation ? Comment évaluer un projet, faire une étude de marché, déterminer ses besoins en informatique ?

Autant de questions auxquelles sont confrontées de nombreuses associations sans pouvoir y répondre.

Action Vivre Ensemble offre à de petites associations de lutte contre la pauvreté la possibilité de se faire guider par des agences-conseil en économie sociale. Les interventions ont lieu dans les domaines de la comptabilité (formation, accompagnement, mise à jour), l’accompagnement de projets (réflexion sur l’avenir de l’association, développement de nouvelles activités...), le conseil juridique (création d’asbl...) ou encore la recherche de financements et de subsides.

En 2018, Action Vivre Ensemble a émis des chèques pour un total de 3500 euros.

Programme triennal

Action Vivre Ensemble soutient de façon plus importante 3 associations pendant 3 ans consécutifs : Comme chez nous (Charleroi), Amon nos Hôtes (Liège) et Un Toit Un Cœur (Louvain-la-Neuve). Elles sont actives dans le domaine du logement et du soutien à des personnes sans abri. Leurs projets créent du lien social.

L’éducation permanente pour comprendre et agir

Lutter contre la pauvreté, c’est aussi essayer, ensemble, de mieux se rendre compte de ce qu’elle implique au quotidien dans la vie de celles et ceux qui la subissent, de comprendre les mécanismes qui la provoquent pour mieux mobiliser notre pouvoir - notre puissance d’agir - de citoyen.ne.s. C’est le but de l’éducation permanente et c’est la mission principale de Vivre Ensemble Éducation.

550

heures d’animation et de réflexion

avec des groupes locaux, de rencontres avec des membres et des bénéficiaires d’associations, de conférences et de soirées-débats réalisées par l’équipe de Vivre Ensemble Éducation et ses volontaires.
350

volontaires

membres de groupes locaux participant régulièrement à des rencontres (coordination, réflexion, formation, préparation et évaluation d’activités...).
15

projections du documentaire Volontaire !

produit par Vivre Ensemble, rassemblant 522 personnes lors de 15 ciné-débats organisés dans des associations et centres culturels.
770

personnes

sensibilisées grâce à la pièce de théâtre « Combat de pauvres » lors de 4 représentations.
14

rencontres Nord-Sud

permettant un échange entre des associations de lutte contre la pauvreté à Bruxelles et en Wallonie et des représentants d’associations de la RD Congo et du Burundi.
4

assemblées régionales d’associations

de lutte contre la pauvreté rassemblant 201 personnes pour partager leurs expériences et prendre du recul par rapport à leur action.
4

foires aux outils (86 participants)

présentant la campagne de Vivre Ensemble et tous ses outils d'animation.
15

analyses

et 1 étude pour mieux réfléchir, comprendre, (s’)informer, décortiquer l’actualité ou les grands enjeux de société.
47

jeunes

au week-end de formation « Green Valley » organisé par les Alter’actifs, le groupe des 18-30 ans lié à Vivre Ensemble.
4

formations VIP

pour former 48 « Volontaires Impliqués en Pauvreté ».

Et encore

Vivre Ensemble à la radio

Vivre Ensemble anime une émission sur RCF-Bruxelles (Radio chrétienne franco- phone), deux fois par mois. Au programme, des analyses de Vivre Ensemble en présence de leur auteur, des infos sur nos actions, des rencontres avec des témoins des ciations, etc.

Sur 107.6 à Bruxelles ou sur www.rcfbruxelles.be, ces émissions peuvent aussi être réécoutées via le site www.vivre-ensemble.be/-Radio162-

16 analyses pour décortiquer la pauvreté

« C’est tellement compliqué ! Moi je n’y comprends rien. » Qui n’a pas déjà entendu ou prononcé cette phrase de décourage- ment ? Droits humains, santé, migrations, transition écologique, politique, logement, énergie... les sujets traités dans les 16 analyses publiées en 2018 abordent une large palette d’aspects de la justice sociale.

Ces textes courts et accessibles sont l’outil idéal pour s’informer autrement, pour partager des contenus avec des proches ou des étudiants, par exemple, ou encore au sein d’une association. Elles sont largement diffusées lors de nos animations, qu’elles complètent et prolongent.

Campagne d'Avent

À l’occasion du septantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits humains, Vivre Ensemble a mis les droits humains au cœur de sa campagne 2018 et de ses activités d’éducation et de sensibilisation. Oubliés, remis en question, ces droits ne sont pas un luxe ni un acquis : ils sont un combat de chaque jour, notamment pour combattre l’exclusion sociale et la pauvreté dans notre société.

Ces droits peuvent nous sembler évidents. Pourtant, ils ne sont pas toujours connus. Ces droits ont l’ambition d’être universels. Pourtant, dans de nombreux pays, ils relèvent encore de l’utopie. Ces droits, nous pouvons croire qu'ils sont des acquis indiscutables. Pourtant, ils sont aujourd’hui remis en cause en Europe, là où ils sont nés...

En cette année anniversaire, plus que jamais, il a semblé important de regarder autrement les exclus de notre société, celles et ceux dont on oublie les noms et auxquels on appose des étiquettes : sans-abri, sans-emploi, sans-papiers... Comme si ces personnes n’existaient qu’à travers ce dont elles sont dépourvues, au mépris de leurs potentialités.

La pauvreté est à la fois une atteinte aux droits humains et la conséquence du non-respect de ces droits. Une fois encore, Vivre Ensemble a mis en avant le travail mené par de nombreuses associations qui luttent au quotidien avec des personnes précarisées pour garantir l’accès à ces droits. Les citoyens, eux aussi, se mobilisent, parfois massivement, au travers de nombreuses initiatives visant à faire respecter les droits des plus vulnérables, par exemple au sein de la Plateforme de soutien aux réfugiés. Le respect de ces droits est, en effet, un levier essentiel afin de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale et permettre de favoriser le vivre-ensemble dans notre société.

L'affiche de la campagne
Couvertur du dossier

Dossier d'Avent Droits humains

À l'occasion des 70 ans de la Déclaration universelle des droits humains, Vivre Ensemble a produit un dossier-calendrier pour illustrer concrètement certains des articles de la Déclaration. Des centaines d’associations jouent un grand rôle dans la lutte contre la pauvreté en appliquant ces droits sur le terrain... Le dossier a pris la forme ludique d’un calendrier de l’Avent où sont présentés chaque jour un article de la Déclaration - et, donc, un des droits humains -, une association qui se bat pour ce droit, un témoignage, des photos et quelques pistes nourrissant la réflexion. Quatre pages détachables abordent les liens entre droits humains, démocratie et justice sociale.

Aperçu du jeu

Jeu de cartes « Les droits humains, un atout contre la pauvreté ! »

Comprendre les droits humains, c’est déjà les faire avancer. Vivre Ensemble a créé un jeu de cartes collaboratif : 74 cartes avec les droits laissés « sur le carreau », les « piques citoyennes » qui y répondent, les associations qui aiment les droits humains (cœur) et les cartes « droits » (trèfle). Pas besoin d’être spécialiste des droits pour y jouer : chacun partage ses connaissances, ses réflexions, son expérience à son niveau. Les joueurs ouvrent leurs horizons de manière ludique et développent, en fin de partie, une vision plus complète des droits humains.

Les trois acteurs

Combat de pauvres

Proposé par la compagnie Art & Tça, le spectacle « Combat de pauvres » ne cache pas ses intentions : dénoncer la façon dont notre monde ultralibéral, fondé sur la concurrence, génère toujours plus de pauvreté. Cette pièce met en évidence les effets de la politique de l’État social actif menée en Belgique, politique qui démantèle notre système de protection sociale, culpabilise les personnes en difficulté et les considère comme des parasites sociaux. À travers les témoignages d’experts, de travailleurs sociaux et de victimes de cette paupérisation, la pièce analyse avec passion et parfois avec humour l’impact des choix politiques, sociaux et économiques et pose la question du monde que nous souhaitons construire ensemble. Elle raconte tous ces moments de l’existence au cours desquels les personnes précarisées ont l’impression de basculer dans le néant.

solidarité et communication

Merci pour votre solidarité

Cette année encore, volontaires, donateurs et donatrices se sont impliqués pour donner à l’Avent les couleurs de la solidarité. Dans les paroisses, les écoles, les groupes de solidarité, partout en Wallonie et à Bruxelles, vous vous êtes mobilisés pour des rencontres avec des associations de lutte contre la pauvreté, des animations et des célébrations sous le signe de l’engagement et de la solidarité... et des collectes qui ont permis de soutenir financièrement 94 associations de lutte contre la pauvreté.

Sans vous, nous ne pourrions pas présenter dans ce rapport toutes les réussites obtenues, nous ne pourrions pas continuer la lutte pour le droit à la dignité pour tous. Merci de choisir avec nous la solidarité, indispensable pour faire reculer la pauvreté. Merci de semer l’espoir.

Sport et solidarité

Le 26 décembre a été marqué, cette année encore, par un élan sportif et solidaire. C’est dans les rues du centre de Bruxelles que s’est tenue la Manneken-Pis Corrida, une course à pied nocturne qui a accueilli quelque 2.500 coureurs. Notre partenariat avec les organisateurs (le Zatopek Magazine), qui dure depuis maintenant six ans, nous a permis de récolter 1 euro par coureur en faveur du Centre Rafaël. Cette asbl qui accueille plus de 200 personnes sans papiers ou sans abri à Anderlecht était présente à nos côtés ce soir-là.

Merci aux 60 volontaires dont un bon nombre de personnes hébergées dans le centre. Avec bonne humeur et une formidable énergie, ils ont contribué à assurer la sécurité le long du parcours et à faire de cette nocturne un moment magique.

Léguer un monde plus juste

Le 13 décembre, quelques jours à peine après son ouverture officielle, Vivre Ensemble était présente à l’AfricaMuseum de Tervuren pour le Salon du Testament pour les Bonnes Causes organisé par la plateforme Testament.be.

Un programme d’exception attendait les dona- teurs et sympathisants qui souhaitent faire perdurer leur engagement pour que chacun ait droit à la dignité en Wallonie et à Bruxelles. Une visite guidée des plus passionnantes du musée, conférences et échanges personnalisés avec des notaires et des avocats autour des questions telles que : Comment puis-je faire un legs à une association et en même temps favoriser ma famille et mes proches ? Comment rédiger un testament ? Quels sont les avantages fiscaux du legs en duo ?

ULe constat était unanime : une journée dans un cadre magnifique afin de léguer un monde où chacun a droit à la dignité.

Les Comptes

Action Vivre Ensemble

Produits

Dons privés 508.580 €
Paroisses et groupes 159.633 €
Legs et autres recettes 36.366 €
Subsides 8.938 €
Total 713.517 €
illustration des chiffres ci dessus

Charges

Programme lutte contre la pauvreté (inclus frais de personnel) 438.554 €
Coordination et administration 127.863 €
Communication et récolte de fonds 93.956 €
Programme sensibilisation 26.156 €
Total 686.528 €
illustration des chiffres ci dessus

Actifs

Immobilisés 251.478 €
Créances 57.665 €
Disponible 542.026 €
Total 851.169 €

Passif

Réserves 785.764 €
Dettes 65.405 €
Total 851.169 €

Approuvé par l'Assemblée générale du 30 mars 2019.

Les recettes d’Action Vivre Ensemble ont sensiblement diminué en 2018 (-8 % par rapport à l’année passée). Ceci est principalement dû à de moindres réalisations en legs. Les paroisses, groupes et écoles continuent à se mobiliser avec de multiples activités de sensibilisation et récolte de fonds. Action Vivre Ensemble a pu continuer le soutien à un grand nombre d’associations de terrain qui luttent contre la pauvreté et l’exclusion sociale en région wallonne et en région bruxelloise.

Merci à toutes les donatrices et tous les donateurs, paroisses, groupes et écoles qui ont soutenu nos activités.

Vivre Ensemble Éducation

Produits

Fonds propres 83.249 €
Subsides publics 311.465 €
Subsides privés 136.115 €
Total 530.829 €
illustration des chiffres ci dessus

Charges

Animation et éducation permanente 442.264 €
Administration 78.706 €
Total 520.970 €
illustration des chiffres ci dessus

Actifs

Immobilisés 100.000 €
Créances 41.876 €
Disponible 138.768 €
Total 280.644 €

Passif

Réserves 221.699 €
Dettes 58.945 €
Total 280.644 €

Approuvé par l'Assemblée générale du 30 mars 2019.

L’année financière 2018 a été très stable pour Vivre Ensemble Éducation. Les comptes continuent à être en équilibre, notamment grâce à la stabilité des subsides en éducation permanente reçus de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre d’un programme quinquennal (2014-2018). Ces subsides représentent 59 % des produits de l’association. Cette stabilité continue de permettre à Vivre Ensemble Éducation d’assurer la qualité du travail d’éduca- tion du public belge aux enjeux liés à la pauvreté et aux inégalités croissantes dans notre pays. Les dépenses consacrées à ce travail s’élèvent à 85 % du total, le restant étant attribué aux frais de fonctionnement et de coordination.

Nous remercions chaleureusement la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Fonds Louise Liégeois pour leur confiance et leur appui financier.

Nous sommes membres de l’AERF - Association pour une éthique dans la récolte de fonds - qui garantit la transparence dans l’utilisation des dons. Nous adhérons à son code déontologique dans lequel est repris un droit à l’information.

Nos comptes et bilan sont audités et certifiés par le cabinet MAILLARD, DETHIER & CO, réviseur d’entreprises indépendant.

Ils sont publiés sur le site internet de la Banque Nationale bnb.be et sur le site internet de Donorinfo donorinfo.be.

Vous les trouvez également sur notre site internet vivre-ensemble.be.

logo Donorinfo
logo Bank Nationale
logo AERF

Nous contacter

NOS BUREAUX

SIEGE : Rue du Gouvernement Provisoire, 32 à 1000 Bruxelles
T. 02 227 66 80
Brabant wallon : Chaussée de Bruxelles, 67 à 1300 Wavre
M. 0473 31 04 67
Bruxelles : Rue de la Linière, 14 à 1060 Bruxelles
T. 02 533 29 58 - M. 0479 65 77 61
Hainaut : Rue Joseph Lefebvre, 59 à 6030 Marchienne-au-Pont
T. 071 32 77 42 - M. 0473 31 07 46
Liège : Rue Chevaufosse, 72 à 4000 Liège
T. 04 222 08 00 - M. 0478 39 19 37 - M. 0472 63 43 91
Luxembourg : Rue du Serpont, 123 à 6800 Libramont-Chevigny
M. 0499 90 64 99
Namur : Place du Chapitre, 5 à 5000 Namur
T. 081 41 41 22 - M. 0490 64 91 14
Région germanophone : Judenstraße 29 à 4700 Eupen
T. 087 55 50 32

Faire un don

Contre la pauvreté, je choisis la solidarité !

Je donne maintenant